Cours de pratique professionnelle en architecture de paysage

Cette formation à distance « Pratique professionnelle en architecture de paysage au Québec » est la formation obligatoire pour tout stagiaire de l’AAPQ et constitue un outil d’autoformation pour tout membre de l’AAPQ désireux de mettre à jour ses connaissances.

Cette formation qualifiante à distance vise: 

L’association des architectes paysagistes du Québec

L’association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) est une association professionnelle créée en 1965, dont la mission est de promouvoir l’architecture de paysage et d’aider à son avancement comme profession.    Bien que n’ayant pas le statut d’ordre reconnu par l’Office des professions du Québec, l’Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) s’est dotée d’une structure associative comparable reconnue par le secteur gouvernemental, le milieu municipal et les organisations professionnelles du milieu de l’aménagement, de l’horticulture et du design*.

*L’Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) est membre de la Fédération québécoise de l’horticulture ornementale, de la Conférence interdisciplinaire du design du Québec (CIDQ), de Mission Design et de l’Institut québécois de sécurité des aires de jeux(IQSAJ) . L’AAPQ siège également au conseil d’administration  de l’Association des architectes paysagistes du Canada(AAPC/CSLA) et de la Société de verdissement du Montréal Métropolitain (SOVERDI).

Le champ de pratique de l’architecture de paysage

L’architecture de paysage promeut la création et la valorisation du paysage en milieu naturel et construit dans le but de constituer un cadre de vie sain, fonctionnel, esthétique et axé sur les besoins des populations et répondant aux exigences du développement durable.

L'architecte paysagiste est un professionnel qui assure, par la planification et le design, la meilleure utilisation possible des éléments de notre environnement en appliquant à la fois les règles de l'art et de la science.  L'architecte paysagiste crée des espaces extérieurs où circulent, se reposent, se développent ou se récréent les membres de la collectivité. Il relie ces espaces, en assure la continuité et établit les liens nécessaires. Son but est de renforcer le rapport d'appartenance des hommes à leur milieu environnant.

L'expertise de l'architecte paysagiste s'applique du plus petit espace privé ou public jusqu'à celle des réseaux intégrés d'espaces urbains ou régionaux, en milieu bâti ou naturel. Elle peut se traduire par les réalisations suivantes :

Le but de formation

Cette formation vise à assurer aux architectes paysagistes le développement des compétences liées à la pratique professionnelle de leur art, tel les exigences de suivi des projets, la responsabilité professionnelle à l’égard du public et du client, le développement de l’employabilité du membre,  la connaissance des lois québécoises, normes et codes qui régissent nombre de gestes professionnels des architectes paysagistes. En assurant la certification de ses membres, l’AAPQ assume son rôle et confirme le professionnalisme de la discipline pour tout donneur d’ouvrage.

En Amérique du Nord, la plupart des associations professionnelles en architecture de paysage se sont dotées d’un processus de certification précédé d’une formation (L.A.R.E aux E.-U., Ontario, Colombie-Britannique et Alberta) qui doit se faire en situation d’emploi car c’est au moment où le travailleur donne une prestation à un client qu’il doit lui assurer la garantie de gestes professionnels rigoureux.

La reconnaissance professionnelle en architecture de paysage 

Si, actuellement, 70% des membres de l’AAPQ sont formés au Québec, nos autres adhérents arrivent sur le marché du travail avec un cursus et une expérience canadienne ou étrangère. C’est la nouvelle réalité professionnelle résultante de la mobilité internationale de la main d’œuvre. Un travailleur non diplômé en architecture de paysage, mais ayant une expérience avérée en architecture de paysage, peut également postuler pour une reconnaissance professionnelle d’architecte paysagiste.

Dans ce contexte d’ouverture, l’AAPQ veille au développement de la compétence de ses membres en offrant cette formation sur les éléments de base de la pratique professionnelle requis au Québec. Pour répondre à la diversité croissante des demandes et à la diversification de l’activité professionnelle en architecture de paysage au Québec, le secteur décide de se doter d’une formation unifié permettant d’assurer la qualification professionnelle des candidats afin qu’ils puissent être aptes à répondre aux critères de certification requis par la pratique de l’architecture de paysage au Québec. Par ailleurs, cette certification facilite la reconnaissance de l’architecte paysagiste par les donneurs d’ouvrages.

La méthode de formation

Les cinq (5) thèmes suivants sont requis dans la vie professionnelle de l’architecte paysagiste. Pour chacun, l’objectif est:

La durée estimée du travail requis de la part du participant est d’au moins 150 heures et requiert un approfondissement d’au moins 25 heures par thème, le reste étant consacré à l’accompagnement et l’examen.

Pour chacun des thèmes, le matériel pédagogique développé comprend: la présentation détaillée, la documentation, un questionnaire d’évaluation formative et des exercices de mise en situation.   Un examen pour chacun des thèmes est également disponible pour les candidats au statut de membre agréé de l’AAPQ.

Cette formation à distance permet au stagiaire d’apprendre à son rythme puisque le travail est effectué individuellement. La formation est enrichie d’une offre de forums de discussion pour parfaire l’analyse d’études de cas (pour chaque thème), sur la base de situations réelles impliquant des choix décisionnels et la responsabilité professionnelle. Ils permettent au participant de maîtriser les pièges et la complexité de son intervention en architecture de paysage. Les forums sont accessibles en tout temps, à l'exception des périodes d'examens et lors de la relâche estivale (juillet et août).

Il y a deux (2) périodes où il est possible de passer les examens, soit les 2 premières semaines de mai et les 2 dernières de novembre. Vous pouvez choisir de passer un ou plusieurs examens à votre choix durant ces périodes.

De plus, des rencontres/ateliers avec la formatrice sont prévues, en salle et à distance, afin de présenter et discuter les divers thèmes. Les dates pour chacun des modules sont disponibles dans le calendrier.